71674888 - happy students with diplomas showing thumbs up
thumb_Chine

Etudier en chine

Depuis quelques années, la Chine a mis en place une véritable politique d’attractivité des étudiants internationaux. Le pays compte plus de 2000 établissements dédiés à l’enseignement supérieur. Pour vous y retrouver, sachez que les deux grands pôles universitaires sont Pékin avec Beida et Shangai avec les universités de Fudan et Jiaotong. La plupart des cours étant en chinois, une à deux années de langue sont donc nécessaires avant d’intégrer la spécialité choisie.

Les formations et les diplômes :

  • L’année universitaire est divisée en deux semestres, le premier débutant en septembre, le second en mi-février. L’enseignement supérieur chinois couvre 12 filières : la Philosophie, l’Economie, le Droit, les Mathématiques, la Pédagogie, la Littérature, l’Histoire, les Sciences Naturelles, les Sciences de l’Ingénieur, l’Administration, la Médecine et les Etudes Militaires.
  • Les universités les plus réputées sont les suivantes :

– Université de Pékin – Toutes les filières
– Université de Qinhua – Sciences de l’ingénieur
– Université Normale de Pékin – Formation des enseignants
– Université Agricole de Chine – Agriculture
– Université Géologique de Chine – Géologie
– Conservatoire central de musique – Musique
– Conservatoire central des arts – Art
– Université de Pékin d’éducation physique – Education Physique
– Université Médicale de Chine (Liaoning) – Médecine
– Université de droit de Chine - Droit.

  • Les diplômes délivrés par les établissements chinois suivent le modèle anglo-saxon :

– Le Certificat de collège ou “zhuan ke” est obtenu au bout de trois ans d’études.
– Le Bachelor ou “xue shi” demande quatre années d’études.
– Le Master ou “shuo shi” sanctionne les trois années qui suivent le titre de Bachelor.
– Le Doctorat ou “bo shi” est ouvert aux titulaires d’un Master, et se déroule en général sur 3 ans.

  • Important : Les étudiants doivent se renseigner pour savoir si le diplôme chinois qu’ils comptent obtenir est reconnu par l’Etat marocain car ce n’est pas toujours le cas.
  • A noter : Certaines universités dispensent des cours de langue et de civilisation chinoise pendant l’été pour les étudiants étrangers. Cette méthode leur permet de mieux connaître le pays et de mieux préparer leur intégration dans le cursus universitaire.
  • Conditions d’enseignement : 

La plupart des universités sont bien équipées. Les bibliothèques et les centres de documentation fournissent aux étudiants la possibilité de se documenter et d’étudier dans des conditions optimales. Des expériences, des voyages d’études sont proposés en supplément des cours.

Les formations et les diplômes :

  • L’année universitaire est divisée en deux semestres, le premier débutant en septembre, le second en mi-février. L’enseignement supérieur chinois couvre 12 filières : la Philosophie, l’Economie, le Droit, les Mathématiques, la Pédagogie, la Littérature, l’Histoire, les Sciences Naturelles, les Sciences de l’Ingénieur, l’Administration, la Médecine et les Etudes Militaires.
  • Les universités les plus réputées sont les suivantes :

– Université de Pékin – Toutes les filières
– Université de Qinhua – Sciences de l’ingénieur
– Université Normale de Pékin – Formation des enseignants
– Université Agricole de Chine – Agriculture
– Université Géologique de Chine – Géologie
– Conservatoire central de musique – Musique
– Conservatoire central des arts – Art
– Université de Pékin d’éducation physique – Education Physique
– Université Médicale de Chine (Liaoning) – Médecine
– Université de droit de Chine - Droit.

  • Les diplômes délivrés par les établissements chinois suivent le modèle anglo-saxon :

– Le Certificat de collège ou “zhuan ke” est obtenu au bout de trois ans d’études.
– Le Bachelor ou “xue shi” demande quatre années d’études.
– Le Master ou “shuo shi” sanctionne les trois années qui suivent le titre de Bachelor.
– Le Doctorat ou “bo shi” est ouvert aux titulaires d’un Master, et se déroule en général sur 3 ans.

  • Important : Les étudiants doivent se renseigner pour savoir si le diplôme chinois qu’ils comptent obtenir est reconnu par l’Etat marocain car ce n’est pas toujours le cas.
  • A noter : Certaines universités dispensent des cours de langue et de civilisation chinoise pendant l’été pour les étudiants étrangers. Cette méthode leur permet de mieux connaître le pays et de mieux préparer leur intégration dans le cursus universitaire.
  • Conditions d’enseignement : 

La plupart des universités sont bien équipées. Les bibliothèques et les centres de documentation fournissent aux étudiants la possibilité de se documenter et d’étudier dans des conditions optimales. Des expériences, des voyages d’études sont proposés en supplément des cours.Depuis quelques années, la Chine a mis en place une véritable politique d’attractivité des étudiants internationaux. Le pays compte plus de 2000 établissements dédiés à l’enseignement supérieur. Pour vous y retrouver, sachez que les deux grands pôles universitaires sont Pékin avec Beida et Shangai avec les universités de Fudan et Jiaotong. La plupart des cours étant en chinois, une à deux années de langue sont donc nécessaires avant d’intégrer la spécialité choisie.

L’admission :
Le dossier de candidature doit être directement demandé auprès de l’établissement choisi. En général, les étudiants sont censés fournir le dernier diplôme obtenu (photocopié, certifié conforme et traduit en Chinois ou en Anglais). Pour une demande d’étude dans le niveau Master ou Doctorat, deux lettres de recommandation écrites par des enseignants sont aussi nécessaires. Des frais d’inscription seront enfin exigés. Si l’université choisie participe à un programme d’échange, il faut s’adresser au bureau des relations internationales de l’université d’origine pour entamer les démarches.
L’inscription :
Dans un délai d’un mois à partir de la réception du formulaire d’admission, l’université chinoise renverra au candidat une lettre d’acceptation et le formulaire JW202 nécessaires pour la demande de visa. Les étudiants n’ont pas besoin de souscrire à une assurance maladie en Chine, mais il est recommandé de prendre une assurance “rapatriement” et une assurance “santé” dans le pays d’origine.

Un visa est obligatoire pour tout étranger voulant entrer en Chine, quelle que soit sa nationalité ou origine. Le visa que les étudiants doivent obtenir s’appelle le “X visa” (il existe un visa de catégorie F pour un séjour d’études de 6 mois au plus).
Les candidats doivent se présenter à l’Ambassade pour retirer un formulaire. Ils devront rendre leurs dossiers avec les documents suivants :
– Un passeport dont la validité dépasse les six mois après la date d’arrivée en Chine;
– Une photo d’identité récente;
– Le formulaire JW 201 ou 202 que l’université chinoise aura fourni;
– La lettre d’admission provenant de l’université d’accueil;
– Un formulaire d’identification physique complété dans lequel sont rapportées toutes les informations concernant l’état de santé du candidat.
La demande de visa doit être effectuée au moins 30 jours avant le projet de départ, sachant qu’il faut au minimum 5 jours ouvrables pour les formalités.
Après leur arrivée en Chine, les candidats devront effectuer une déclaration de résidence dans un délai de 30 jours auprès du Département de la Sécurité Publique locale. Il est par ailleurs interdit de travailler sans autorisation en Chine.

Zhruan Ke

Certificat de collège obtenu au bout de trois ans d’études.

Xue Shi

Le Bachelor d’une durée de 4 ans

error: Content is protected !!
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 3 951 autres abonnés

Send this to a friend